fren
Partager :

GAL 9 : Nouvelle cible first-in class en immuno-oncologie

Postée le 31 mars 2017

La SATT Nord et H-Immune, biotech émergente dédiée au développement d’immunothérapies novatrices dans la prise en charge de différents cancers, annoncent la signature d’un accord de licence conférant à H-IMMUNE des droits exclusifs sur le développement et la commercialisation d’une nouvelle stratégie thérapeutique basée sur des anticorps monoclonaux visant à réactiver le système immunitaire en bloquant la galectine-9.

Facteur immunosuppressif de la famille des checkpoints immunitaires qui ont ouvert un changement de paradigme dans les thérapies en oncologie, la Galectine-9 possède un modèle d’action unique à double voie, agissant concomitamment en neutralisant la phase effectrice de la réponse immunitaire qui implique les lymphocytes T-CD4, tout en augmentant les phénomènes de tolérance modulés par les lymphocytes T-régulateurs. Surexprimée chez des patients atteints de cancer, la Galectine-9 agit ainsi en affectant les systèmes de défenses des patients tout en favorisant les contre-mesures du système immunitaire au profit de l’échappement des cellules tumorales. Décrite dans de nombreux articles publiés dans des revues internationales comme étant associée à un mauvais pronostic dans bons nombres de cancers à tumeurs solides, la Galectine-9 représente une cible thérapeutique de tout premier plan pour servir de nouvelles stratégies thérapeutiques d’immuno-oncologie.

Portés par une collaboration de tout premier plan entre l’équipe du Docteur Nadira Delhem de l’Institut de Biologie de Lille et l’équipe du Docteur Pierre Busson de l’Institut Gustave Roussy, les chercheurs ont développé de nouveaux candidats anticorps permettant d’inhiber l’activité suppressive des lymphocytes T-régulateurs tout en restaurant celle du système immunitaire vis-à-vis des tumeurs au travers de la réactivation de la voie effectrice T-CD4. Doté d’un potentiel thérapeutique hors pair à l’instar des thérapies anticorps anti-PD1, cette nouvelle approche anti-Galectine-9 pourrait constituer un nouveau traitement de premier rang contre une vaste variété de cancers.

« La SATT Nord a effectué un travail remarquable en validant l’antériorité et le secret de la cible thérapeutique a assuré la protection intellectuelle (PI) de ce nouveau candidat médicament. Son accompagnement et son engagement financier dans le cadre du programme de maturation, a permis au laboratoire d’apporter la preuve de concept in vitro et in vivo de l’efficacité de notre immunothérapie adjuvante » Nadira Delhem.

Cette innovation a reçu le prix « meilleur projet répondant à un besoin médical non satisfait » décerné par le Board International MATWIN en 2015, lui permettant une visibilité auprès des industriels et acteurs du secteur de la santé dont Luc Boblet, entrepreneur en Biotech, co- fondateur et CEO de la start-up H- Immune.

« Je me réjouis de cet accord de licence exclusive dont l’exécution a été menée avec célérité et professionnalisme par la SATT Nord. Cet accord va permettre d’exploiter tout le potentiel d’une cible aussi prometteuse que la Galectine-9 au travers du développement pharmaceutique des candidats anticorps initialement développés par les chercheurs de l’IBL et de l’IGR, pour in fine délivrer des traitements les plus innovants possibles au bénéfice des patients qui en ont le plus besoin » a indiqué Luc Boblet, co-fondateur et CEO d’H-IMMUNE

Télécharger le communiqué de presse

Publiée dans PresseVaxinano : la biotech qui va changer la donne dans le domaine du vaccin >><< Nouvelle video: CCONNECT: le chariot connecté pour l’industrie