Partager :

Découvrez l’édition 2016 du rapport d’activité de la SATT Nord

Postée le 26 octobre 2017

« En 2016, la SATT Nord a passé un cap dans sa jeune existence. En 4 ans d’activité, elle a investi sur plus de 100 projets de maturation et sur la protection de plus de 100 titres de PI (brevets, logiciels). Ces investissements sont la conséquence d’une intense activité d’accompagnement des chercheurs afin d’identifier avec eux le potentiel économique de leurs résultats de recherche ; près de 450 opportunités de projets ont ainsi été détectées. En accompagnant 194 unités de recherche de 15 établissements dans la plupart des domaines scientifiques, la SATT Nord apporte au quotidien un service de valorisation de proximité aux chercheurs.
Avec le nombre croissant de projets étant arrivés au terme de leur maturation technologique, le transfert de technologies se déploie ; sur 17 technologies transférées depuis la création de la SATT Nord, 9 l’ont ainsi été en 2016. 
De plus, l’année 2016 a également été marquée par un accroissement de l’activité de maturation- transfert en synergie avec des projets de création d’entreprise. Si 4 startups ont pour l’instant été créées pour exploiter des technologies licenciées par la SATT Nord, de nombreux projets de maturation ont été initiés dans une optique de création d’entreprise, et ce en interaction avec les incubateurs régionaux.
Positionné comme un acteur de proximité entre les chercheurs du public sur le nord de la France, Hauts-de-France et Champagne-Ardenne, et les entreprises régionales et nationales, la SATT Nord contribue ainsi simultanément à la valorisation de la recherche publique française et au développement économique par l’innovation en région et sur le territoire national.

Je suis heureux, au travers de ce rapport d’activité 2016, de retracer une actualité riche en l’illustrant de cas concrets.
Vous souhaitant une bonne lecture »
Norbert Benamou
Président

Publiée dans InstitutionnelLa SATT Nord partenaire des Talents Hub organisées le 15 novembre à Paris >><< La SATT NORD recrute deux biologistes sur Reims et Amiens